[ NC-16 ]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Shiki Joushi, pour vous desservir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Shiki Joushi, pour vous desservir Jeu 14 Juin - 17:32




Chūgoku
Joushi Shiki




• 26 ans
• Homme
• Hétérosexuel
• Team Punk
• Chewing-gum à différents effets
(soporifique, paralysant,...)
• Leader, si c'est possible







✥ PHYSIQUE -
Vous désirez ? Une interview ? Je n'aime pas perdre mon temps, mais je suppose que c'est une bonne chose que de se faire connaître. C'est d'accord, que désirez-vous savoir ? Mon physique ? Vous vous raillez de moi ? Ne suis donc point devant vous ? Pardon ? Vous êtes malvoyant ? Dommage pour vous. Mais bon, il semblerait que faire part d'un peu d'humanité donne une meilleure image de moi. Je vais donc répondre à votre requête, si étrange soit-elle.

Et bien, par où commencer… Et si nous procédions de haut en bas ? D'abord les cheveux, mi-long, couvrant la majorité de mon visage, mais ne cachant rien de mon charme. Au contraire, ils le mettent en valeur. De couleur pourpre comme le sang coulant sous vos veines, sang qui dit d'où vous venez, qui vous fait vivre… Comme quoi, cet attribut capillaire ne définit pas au préalable le statut ou le rang d'une tierce personne. D'ailleurs, mes yeux arborent aussi cette couleur, d'où le fait que l'on me sort souvent la phrase : attention, sinon tu vas voir rouge… Pathétique, n'est-il pas ? Comme si l'on pouvait choisir à quoi l'on ressemblera. Soyez albinos, subissez une dépigmentation oculaire, l'on verra ensuite si une blague que vous avez déjà entendu plus de cent fois vous atteindra encore ! Mais je m'égare, revenons en à mon physique, vu que cela vous intéresse tant.

Plutôt jeune, d'une vingtaine d'années, mon visage ne comporte aucune ride et est encore fin. Du haut de mes un mètre quatre-vingts, j'appartiens à la moyenne des hommes. Mais contrairement au nombre d'adolescents s'adonnant à la musculation, la mienne n'est pas très développé. En effet, j'use davantage de mes capacités cérébrales que corporelles, d'où la réussite de ma firme : l'ONI, l'Organisme des Nouveaux Inventeurs. Par contre, ce n'est pas parce que je ne puis porter de poids lourd que je ne sais pas me mouvoir rapidement et efficacement. Comment voulez-vous capturer des PokéTais sans avoir un minimum d'endurance ? Mais de toute façon, ce n'est pas pour mon corps que je suis devenu connu. Mon torse ne possède donc pas une musculature très développée, mais ses traits et quelques courbes existent bel et bien, notamment au niveau des pectoraux, avec un ventre plutôt plat. Quand à mes jambes, elles sont plutôt fines, mais l'important est qu'elles puissent me mener où je souhaite.

Maintenant que le corps a été dépeint, passons maintenant au plus important : le style vestimentaire. Comme tout le monde le sait, les gens jugent souvent par la première impression. Seulement, que voit-on en premier ? La façon dont l'autre se tient, se comporte, et s'habille. Dès le début, c'est l'accoutrement qui saute aux yeux, et une première impression ne peut être remplacée. Si vous l'avez raté et que vous essayez de vous rattraper, il s'agira de la seconde impression, et non de la première. Or, c'est la première qui compte. Par conséquent, lorsqu'on devient une personne d'une certaine notoriété, il vaut mieux montrer une bonne image de soi dès le départ. Ainsi, vous me verrez le plus souvent portant un jean, et non un jogging, une chemise, et non un T-shirt. Le tout servant à donner une impression plus studieuse, plus sérieuse. Oh, et une cravate, pour montrer que malgré mon jeune âge, je suis bel et bien un homme d'affaire qu'il ne faut pas prendre à la légère. Des bracelets au bras, mais cela n'est qu'accessoire, cela dépend des goûts de chacun, moi j'aime bien.



✥ MENTAL -
A présent, vous souhaitez comprendre comment je fonctionne dans ma tête ? Savez-vous que s'il est une question à ne pas poser à la personne concernée, c'est bien celle-ci ? A part si vous ne souhaitez pas entendre la vérité, bien entendu. Car le lambda bourrait de défaut sera pourtant l'être le plus parfait si l'on écoutait sa réponse à cette interrogation. Le mieux est de demander à des connaissances de la dite personne, pour avoir un avis un peu plus objectif. Mais bon, pour la forme, j'essaierai tout de même de vous répondre.

Alors, que voulez-vous savoir ? Ma position quant à la libération ou l'asservissions des PokéTais ? J'ignorais que vous alliez demander mes opinions politiques. Et vous savez très bien qu'il n'existe pas de bonne réponse, chaque parti possédant ses propres qualités et défauts. Tous les arguments se valent, mais laissez moi porter votre attention sur autre chose : les capacités des PokéTais. Je vous rappelle juste que certains d'entres eux sont capables de détruire une ville en une seule attaque, peut-être même le monde. Avez-vous oublié la proximité des cataclysmes dans les régions voisines ? Groudon et Kyogre, Palkia et Dialga, … Enervez un seul d'entre eux, et le monde tel que vous le connaissez disparaitra. Nous parlons là de simples individus, mais même des groupes de PokéTais lambda peuvent faire de grandes choses. Est-ce une raison pour baisser les bras, et rester sans défense face à eux ? Evidemment, je ne dis pas qu'il faut les asservir, je n'ai aucun intérêt à me mettre tous les libérateurs à dos. Je dis juste que, tout comme la consommation est un vice dans notre société, les PokéTais peuvent représenter un danger. On peut bien sûr leur faire confiance, et si le jour de l'apocalypse arrive il ne restera plus qu'à prier. Ou bien se forger des armes pour que, dans le cas où ce jour adviendra, pouvoir survivre.

Vous l'aurez compris, je suis quelqu'un d'extrêmement prévoyant, bien que cette vision des PokéTais ne soit pas partagé avec grand monde. Seulement, je pense à ma survie, j'ai dû me battre pour arriver jusqu'ici, et s'il existe un moyen de se sauver, pourquoi ne pas s'en donner les moyens ? En plus d'être inscrit dans la nature humaine, l'instinct de survie est quelque chose de tout à fait normal. Si vous pensez différemment, je vous laisse volontiers mettre fin à votre vie, cela ne fera qu'un concurrent en moins. Prévoyant et calculateur, car rien n'est laissé au hasard. Je vous avais bien dit que mes capacités les plus usées sont ma réflexion, il est donc naturel que je sois calculateur, voir même manipulateur pour certains. En même temps, comment voulez-vous gérer une grande firme sans aucun calcul, sans aucun but à atteindre, sans moyen pour qu'elle fonctionne ?

L'on dit souvent que les hommes agissent avant de réfléchir, mais j'ai plutôt tendance à suivre le chemin inverse. Car la réflexion est invisible, dont elle ne peut être jugée, et celle-ci peut modifier l'action qui la suit. Mais si cette dernière la précède, elle restera inchangée à jamais. Par conséquent, et comme tous les grands de ce monde, je peux aisément porter un masque. Tous les rôles peuvent me convenir, du moment que j'y trouve un intérêt. En ce cas, comment démêler le vrai du faux ? Peut-être que je porte un masque depuis le début…




✥ HISTOIRE -
Mon histoire à présent ? Ah… Je vois. Vous commencez l'interview sur un aspect portrait, pour qu'on ait l'impression que nous seul vous intéresse, mais ensuite vous allez vers ce qui importe. En réalité, ce que vous souhaitez savoir, c'est le secret de ma réussite, n'est-il pas ? Mais même en sachant cela, je vous conterai mon parcours, pour que vous puissiez voir qu'il n'y a pas de secret, il suffit de chercher et d'essayer. Des fois ça marche, des fois non. Mais il suffit de retenter jusqu'à obtenir une réussite. Evidemment, il ne faut pas s'arrêter à une seule victoire, sinon celles des autres finiront par engloutir la votre. Mais commençons par le début, voulez-vous ?

Bon, j'avais beau avoir dit début, ce ne sera pas tout à fait le cas. D'abord parce que ma naissance fut comme celle de la grande majorité de ce monde : dans un hôpital et sans encombre. Pas de mère mourante, pas de père qui disparait mystérieusement. Je fus élevé et éduqué dans une maison de campagne, entièrement faite en bois avec un sublime jardin. A cette époque, ce qui deviendra mon entreprise n'existait pas encore, mais mon père avait une petite affaire de commerce qui lui permettait de subvenir à nos besoins. En somme, une famille des plus normales. Mon père, ancien dresseur de PokéTai, s'était reconverti dans le commerce tandis que ma mère restait à la maison pour s'occuper de moi. Evidemment, il lui arrivait tout de même de sortir de temps en temps, mais j'avais les PokéTais de mon père pour me distraire.

D'ailleurs, c'était grâce à eux que l'ONI naquit. Je jouais tranquillement sur mon ordinateur portable lorsque celui-ci s'éteignit, la batterie étant vide. Le PokéTai électrique de mon père, ayant vu cela, se mit à recharger l'appareil à l'aide d'une attaque éclair. Aussitôt, l'écran se ralluma et je pouvais reprendre là où j'en étais. Seulement, voyant la durée de la batterie sur l'écran, je me posais une question. Que se passerait-il si l'on continuait ainsi ? Je demandais donc au PokéTai de réitérer son attaque, et la durée de la batterie augmenta. J'avais alors une quinzaine d'années lorsque je témoignai de cette découverte à mon père. Celui-ci décida alors d'améliorer le principe que je venais de découvrir. Créant d'autres types de batteries, il demandait à son PokéTai de se vider de son énergie en déversant à chaque fois toute son électricité dans le réceptacle, et cela jusqu'à trouver la batterie la plus performante possible. Ce fut à ce moment là que je compris que les PokéTais n'étaient que des outils. Bien que cela l'épuise bien plus qu'autre chose, le menant à la limite du coma, il obéissait sans hésiter, comme s'il était dénudé de toute raison. Son dresseur était comme la parole divine pour lui.

Cette invention, qui fut nommé DURACELL, découvrit un succès grandiose, les piles normales se contentant d'une simple petite attaque éclair. De la petite affaire qu'il avait, mon père finit par fonder une entreprise grâce à l'argent de ces batteries. Evidemment, personne n'était au courant de la façon dont on se procurait l'énergie nécessaire à faire fonctionner ces batteries si longtemps, seule leur efficacité comptait aux yeux du grand public. L'entreprise accueillit petit à petit différents chercheurs, partageant la même idéologie que mon père, le directeur. Ce fut d'ailleurs à partir de là que la firme prit le nom d'ONI, Organisme des Nouveaux Inventeurs. Une seule victoire ne suffisant pas, l'équipe s'agrandit. N'étant pas majeur, j'étais en somme l'apprenti du patron, qui apprenait en regardant les autres.

Vous voyez le grand gratte-ciel au milieu de la ville ? Il s'agit du siège de l'ONI. Plusieurs étages sont ouverts aux visites afin de satisfaire la curiosité des clients, mais la partie souterraine du bâtiment est bien entendu réservée aux personnes habilitées à s'y rendre. Non pas que l'on veuille dissimuler quelque chose, mais comprenez-nous, tous nos derniers projets y sont en cours d'élaboration, et nous ne voulons pas qu'une entreprise concurrente vienne dérober nos idées. Il est donc naturel de les dissimuler, mais une fois chaque projet abouti, sa venu sur le marché et la surprise de sa nature vous feront oublier sa part se mystère.

Maintenant, j'ai 26 ans, et ai remplacé mon père à la tête de la firme. Il m'avait appris tout ce que j'avais à savoir : la tenue à adopter, le style vestimentaire à prendre, l'éducation, comment gérer la boite, les connaissances pour user des PokéTais comme les outils qu'ils sont, … Une fois qu'il avait fini mon enseignement, il choisit de retourner dans la maison de campagne, profiter de la vie aux côtés de sa femme, sachant que l'entreprise familiale se trouvait entre de bonnes mains. Et puis, l'idée qui l'avait permis de s'envoler venait de moi à la base, il ne faisait donc que rendre à César ce qui appartenait à César. Quant au but de la firme… cette interview sera-t-elle rendu publique ? En ce cas, le but de l'entreprise est bien entendu d'améliorer la vie et le confort d'autrui.

C'est ainsi que je parvins au sommet de l'ONI, alors que j'avais participé à sa naissance et que je m'y trouvais depuis le début. Comme je vous l'avais dit, il n'y a aucun secret pour réussir, il faut essayer, tenter des expériences jusqu'à ce que cela fonctionne. Et une fois que cela marche, passer directement au projet suivant avant de se faire avoir par la concurrence. Voilà, cette interview vous suffit-il ? Ah, vous avez encore une question ? La team Punk ? Jamais entendu parler…



✥ TEST-RP -
Être le patron d'une grande firme est d'un fatiguant… Evidemment, vous ne pouvez pas comprendre. Vous ne voyez que la taille de mon portefeuille, l'étendue de ma notoriété, ma réussite… Mais gérer continuellement une affaire de sorte à rester au top n'est pas une mince affaire, si vous permettez le jeu de mots. Surtout que, hissez-vous au sommet, et les autres participant de la course au succès ne cessera de chercher une faille à exploiter afin de vous faire tomber. Ainsi, devant respecter scrupuleusement les règles et les codes de conduite et de marketing, je me retrouvais à la conférence que l'on donnait au sujet de nos tous derniers produits. Voilà toute la journée que j'étais là, debout derrière un pupitre, à répondre aux différentes questions tout en vantant la qualité de nos trouvailles. Pourquoi ne pas donner le rôle à un porte-parole, me direz-vous. Et bien, le fait de voir le patron s'impliquer ainsi dans le travail donne un bonus à l'image de la firme, ce qui est toujours un bon point, mais restait épuisant. De plus, il ne fallait en aucun cas laisser paraître le moindre indice pouvant croire que la source de toutes ces nouveautés est l'utilisation abusive de PokéTais. Il s'agit d'une énergie renouvelable très intéressante, et surtout très efficace. Pomper leurs leur force, il suffit de leur donner un jour de repos et de les nourrir pour refaire de même ensuite. C'était grâce à cela que nous étions en avance par rapport aux autres firmes, grâce à nos méthodes peu orthodoxes. Seulement, cela ne me suffisait pas, nous étions limités par cette attente due au repos des PokéTais. Il fallait trouver un moyen de pallier à ce problème, trouver une source d'énergie continue…

D'ailleurs, je sentis mon portable vibrer dans ma poche, alors que j'avais dit à tout le monde de ne pas me déranger. Déjà que mes dernières journées étaient consacrées au travail, que l'on ne me fasse pas perdre de temps. Mais par curiosité, et prévoyance au cas où il y avait un souci, je demandais un instant aux journalistes avant de me mettre un peu à l'écart, sortant l'appareil du jean qui le portait. Appuyant sur le bouton vert, j'approchais le portable de mon oreille, demandant ce qui se passait… Ils l'ont trouvé ! La bible des légendaires, le paradis des mythes, le berceau de l'énergie que je convoitais, ils l'ont trouvé ! Ce lieu que les livres nommaient Hidden Palace, il m'était enfin accessible ! Mais, cette conférence ? Je ne pouvais la continuer tout en sachant ce qui m'attendait ! Très bien, je n'avais pas le choix. Je demandais à l'un de mes subordonnés de me remplacer, prétextant une urgence pour mon départ. Père malade, mère dans le besoin, … n'importe quoi. Et de toute façon, ce n'était plus de mon ressort, je venais de quitter le bâtiment.

Une voiture m'attendait déjà, contenant trois de mes hommes, chauffeur compris. Je montai immédiatement, et la voiture démarra pour se rendre vers ce lieu tant recherché. L'un des sbires s'amusait à expliquer la façon dont ils ont découvert cet endroit, il était tellement fier qu'il ne se rendait même pas compte que je ne l'écoutai pas, trop occupé à réfléchir sur ce que l'on allait découvrir. Les livres parlent de cet endroit comme celui d'une zone consacrée entièrement aux anciens Pokemons légendaires. Peut-être que l'un d'entre eux se trouvait encore là-bas ? Peut-être que leur localisation y était indiquée ? Tant de choses se bousculaient dans ma tête que je ne vis pas le temps passer. L'un des hommes dû claquer des doigts devant mon visage pour me ramener sur terre. Aussitôt mes esprits retrouvés, je quittais rapidement la voiture.

Nous étions au fin fond d'une forêt, à la base d'une montagne si abrupt que certainement personne ne l'avait encore escaladé. Mais là, masquée derrière de multiples buissons et feuillages se trouvait l'entrée d'une grotte. L'un des sbires chercha les lampes torches dans le coffre avant de nous en donner une à chacun. Je fus le premier à pénétrer cette caverne. Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour la team Punk…

Toute lumière dehors, nous avancions lentement et prudemment. Qui sait sur quoi l'on pouvait tomber ? Pour le moment, tout semblait normal. Des parois rocheuses, des stalactites flippantes au plafond, quelques gouttes d'eau qui tombaient à cause de l'humidité des lieux… Et surtout le noir totale, heureusement que nous avions pris des lampes torches pour nous orienter. L'avancée se faisait dans le silence, tout le monde était sur ses gardes. Cependant, au bout de plusieurs minutes de marche, il semblerait que la luminosité s'agrandit. La sortie du tunnel !

On avait beau dire que voir la lumière blanche signifiait mourir, mais dans ce cas là, ce serait plutôt une renaissance devant tant de beauté. La lumière radieuse nous permit de voir une sublime forêt, traversé par un fleuve des plus propres qui alimentait les plantes en eau, ce qui leur donnait cette vigueur qu'elles brandissaient fièrement. Un peu plus en hauteur, au sommet d'une colline, des restes de ce qui semblerait être une construction en marbre apparaissaient. Des gens habitaient ici !

La curiosité grandissante, nous nous sommes mis à courir dans la direction de ces ruines majestueuses, seul signe du passage de l'homme dans ce coin de paradis. Il manquait quelques pans des murs, mais aussi la moitié du dôme central. Cependant, la présence de base de colonne à l'entrée semble indiquer qu'il s'agissait d'une sorte de temple. En y pénétrant, on put voir un autel plus loin. C'était donc bien un temple. Nous nous séparions, inspectant chacun un autre côté des ruines, notamment les murs restant qui arboraient des sortes de fresques. Des sculptures gravées dans la roche. Mon regard fut immédiatement attiré par certains dessins se voulant plus chaotiques que d'autres. Je voyais la planète, mais pas tel que nous la voyons aujourd'hui. Non, les mers étaient déchainées, elles ne respectaient plus les limites de la terre, tandis que cette dernière s'ouvrait, les volcans criaient et crachaient leur feu ardent. Au milieu de tout ce chaos se trouvait un navire. Non, c'était plus gros qu'un simple bâtiment, c'était une arche. Celle de Noé ? Possible, mais l'on ne pouvait s'en assurer. En tout cas, parmi toutes ces ténèbres, le ciel était ouvert en un point où une lumière d'espoir semblait s'en échapper, comme si la parole divine allait descendre. Les cieux, la terre, et l'eau… J'avais lu quelque part que ces éléments étaient représentés respectivement par Rayquaza, Groudon et Kyogre. D'anciens Pokemons aux allures titanesques et aux pouvoirs monstrueux. Il semblerait que celui des cieux soit capable de calmer, ou en tout cas de sauver le monde des deux autres. Tellement fort… Le pouvoir de détruire le monde, et donc aussi de le construire. Si seulement je pouvais leur mettre la main dessus, mais rien n'indique leur position ici…

Passons donc à une autre fresque. Celle-ci était bien moins apocalyptique que la précédente. Au contraire, elle était sereine, calme. Trois îles y étaient représentées, formant ainsi un triangle. De petites îles, reliées par ce qui semblerait être un étrange courant marin. Trois îles… Trois Pokemons légendaires ? Les canidés ? Non, les livres content leur histoire dans une région voisine, et en aucun cas sur des îles. Les golems ? Je n'avais pas beaucoup d'informations sur eux, mais un petit habitat comportant une simple caverne devrait leur suffire, non ? A moins que ce ne soit les farfadets ou les oiseaux… Tellement de questions, si peu de réponse… Et ce courant ? L'eau… Kyogre ? Non, il n'a rien à faire avec trois autres mythes. Peut-être Lugia ? Je me souvenais d'un passage sur ce Pokemon : garant des oiseaux sommeillant dans l'eau. Si c'était ça, les îles correspondaient donc aux volatiles… Mais où trouver ces îles ? Je finis par me rapprocher de l'autel sur lequel des mots étaient écrits, je les lus à haute voix.

" Ô Pokemons légendaires,
Daignez écouter notre prière.
Acceptez ces modestes offrandes
Car de vous nos vies dépendent. "


A peine eussé-je fini de lire qu'un craquement de branche se fit entendre. Nous nous retournâmes tous vers l'entrée des ruines où nous vîmes un PokéTai. Mais sitôt que nous clignâmes des yeux qu'il avait disparu. Ses couleurs et sa forme, ils me rappelaient un dessin que j'avais vu lors d'un voyage d'affaire à Johto. Sur le dessin, le nom de Mewtwo était écrit…

Finalement, il n'y avait pas de PokéTais légendaires ici. Du moins, les autres croyaient en une apparition ou une hallucination. Mais pour moi, il n'y avait aucun doute, c'était l'un des mythes ! Seulement, nous nous étions pris trop hâtivement. Il ne reviendra probablement plus ici dorénavant. En tout cas, il ne nous restait plus qu'à étudier chaque information que contenaient ces ruines. Nous prîmes la moindre gravure en photographie afin d'analyser tout ça à l'ONI, dans les laboratoires. Mais jamais nous n'étions si proches, nous percerons le mystère de ces PokéTais !



Derrière
l'écran

✥ Nom/ pseudo:Mic
✥ Âge:18 ans
✥ Source de l'Avatar:Je crois que c'est L, dans Death Note
✥ Que pensez-vous du forum ?: Je le trouve plutôt original, de part le mélange mi-pokémon mi-humain
✥ Comment avez vous connu le forum:Par un topsite
✥ Autre chose: Je suis le Gabri qui posait des questions en tant qu'invité




avatar
Nexurus
Ken, aussi Bête qu'il en a l'Air


Âge : 500
Localisation : Je reste dans mon caillou !
Emploi/loisirs : Manger vos rêves et les culottes !
Humeur : Curry !
Messages : 494
Expérience : 30


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Shiki Joushi, pour vous desservir Jeu 14 Juin - 21:32
Salutation,

    Alors pour moi tout est correct. Rien à redire, plus qu'à attendre un second vote.
    PS : Shin accorde aussi.


En attendant, je te redis bienvenu.

Eerina, le Dragon des Mers

Shiki Joushi, pour vous desservir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Que représente la photo pour vous?
» Que représente la lecture pour vous ? Sondage sans QCM.
» Mes photos pour vous
» QU'est ce que ce serais l'enfer pour vous ???
» Siamois pour vous servir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PokéTai :: Découvrons ces Terres :: Les Désirs :: Anciennes fiches-