[ NC-16 ]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Régis Blaze, 3ème du nom [test fait]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Régis Blaze, 3ème du nom [test fait] Sam 30 Juin - 10:54




Chūgoku
Régis Chen



• Green
• 22 ans
• Mâle
• Hétérosexuel
• Dresseur
• Un arc, avec un carquois rempli de
flèches diverses(à la Green Archer,
if you understand the calembour)
• Gymleader de Casino Night City (type ténèbres)







✥ PHYSIQUE -
Un beau jeune homme, aux cheveux bruns foncés, tirant vers le noir, assez ordonnés, retombants en de multiples pointes sans pour autant venir gêner les yeux. Un visage fin orné d'yeux aux pupilles bleues, variant du clair au foncé (dans son arène, il utilise des lentilles de couleur bleu clair), surmontés de sourcils à peine épais, mais pourtant assez pour être visibles, d'une bouche aux lèvres légèrement charnues, et d'un nez prononcé, mais pas de trop. Des oreilles légèrement visible et de taille normale, dont une est percée d'un anneau, voici qui termine le portrait du gymleader de Casino Night City.

Il arbore deux types de vêtements. Le premier est celui que connaissent les challengers qui viennent s'attaquer à l'arène de Casino Night City. Il porte ainsi un costard simple, mais classe, qui souligne un certain sérieux quand il joue son rôle. De couleur noire, la chemise qui se situe dessous est blanche. Entre les deux se tient une sur-chemise marron claire, presque bordeaux. Une cravate bleue retient le col de la chemise. Le pantalon, serré et noir lui aussi, est retenu par une ceinture marron, et se termine par des chaussures de type habillé, noires elles aussi.

En dehors de l'arène, il porte des vêtements moins formels. Deux T-shirts superposés, l'un noir, en dessous, aux manches lui arrivant jusqu'au coude, l'autre blanc avec des dessins de tribaux sur le côté droit et aux manches, qui sont un peu plus courtes que l'autre T-shirt. Ceux-ci sont assez court en bas, laissant souvent apparaître son ventre à peine, voire pas du tout musclé. Il porte également un jean bleu marine tout simple, assez bas pour laisser voir, quand son ventre est révélé, son boxer noir. Enfin il porte des basket noires et blanches. Parfois, il porte également une sorte de casquette, qui tire un peu vers le bonnet.
Finalement, il est à noter qu'il a toujours sur lui un pendentif avec plusieurs plaques. Celle-ci sont reliées aux puces de ses pokétais.



✥ MENTAL -
Notre gymleader est avant tout un homme qui mérite sa place. Déjà au niveau des combats, il a tout à fait le profil de ce rang. Intelligent, il est capable d'élaborer un plan d'attaque très rapidement, si toutefois il est acculé, ce qui est assez rare. Stratège donc, le vaincre ne sera pas chose aisée. Et pourtant, même si cela devait arriver, il accepterait la défaite en toute humilité, restant loyal en toutes circonstances. Il sait perdre, pour peu que ce soit arrivé dans les règles de l'art, règles de combat qu'il suivra jusqu'au bout. D'ailleurs, quand il perd, c'est à la suite d'un beau combat, qu'il aura donc apprécié. Et c'est cette recherche de ce type de combat qui le motive dans son rôle. Cela le pousse parfois à se révéler hautain vis-à-vis des challengers qui n'en valent pas le coup.
Second niveau qui le fait mériter sa place : il correspond tout à fait à la ville qu'il représente. de nature insomniaque, il dort très peu, et cela lui suffit. Une à deux heures la nuit, ou même de jour sous la forme d'une sieste, et voilà qu'il est frais pour les défis de la journée. Il aime également les jeux divers d'argent, dans lesquels il dépense beaucoup. C'est son passe-temps derrière son boulot de gymleader. Et, un peu moins glorieux, il est aussi assez libertin. Enfin, disons que pour l'instant, il ne tient pas à s'installer définitivement avec une fille. Il préfère se la jouer Dom Juan, séducteur, multipliant les conquêtes sans réel amour. Peut-être qu'un jour, il se stabilisera, mais ce n'est pas pour tout de suite.
Il est aussi gentil avec ses pokétais, et aussi avec les humains. La passion pour eux de la famille Chen qui a dû lui venir en héritage. Aussi il évite de les maltraiter, de les forcer, bien que pour les combats il faille bien se battre. Il aime aussi à les étudier, parfois sexuellement si l'occasion s'en présente...Un mélange étrange entre les tendances habituelles des Chen à devenir chercheur, et à ses tendances un peu perverses...



✥ HISTOIRE -
Un soir, dans la ville tumultueuse et agitée de Casino Night City, dans un hôpital en périphérie, le centre étant occupé par les paradis du joueur, naquit un jeune homme : Régis Blaze, troisième du nom. Sa famille a toujours été passionné des pokémons. L'un d'eux, quelques siècles auparavant, était un apprenti du grand professeur Chen. Et les parents de Régis avaient suivi cette voix. Ainsi il naquit de parents chercheurs dans le domaine des pokémons. Enfin, pokétai plutôt avec les temps qui courent. Oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, il y avait quelques chercheurs dans cette ville de jeux. Mais au fond, ce n'était pas si étonnant, comme la ville ne dormait jamais, ils pouvaient faire de même, et ce, sans gêner les voisins avec le bruit de leurs expériences ou les lumières du laboratoire. Ainsi, un roulement se faisait, et le labo tournait 24h/24, 7j/7. Un scientifique ne connaît pas le repos des jours fériés et autres week-end. C'est d'ailleurs de ce métier qu’exerçaient les parents que Régis tient sa passion des pokétais, qui se transmet, après tout, de génération en génération parmi les Chen.

En effet, l'enfant, que les parents rechignaient à envoyer en garderie (sous le simple prétexte qu'elles étaient déjà assez bondées comme ça), passait souvent ses journées au laboratoire, au milieu de pokétais de formes et de types divers et variés. De tout âge, il pouvait même essayer de se faire des amis, ce qui arrangeait les chercheurs qui pouvaient ainsi apprécier la docilité ou l'hostilité des descendants des pokémons. Ses amitiés ne duraient pas vraiment, puisque les pokétais étaient ensuite relâchés, mais il avait largement le temps de jouer avec eux.

A l'âge de 15 ans, il eut son premier pokétai à lui. Tout comme la passion des pokémons/pokétais, cela venait d'une tradition familiale. Le premier Régis de la famille en avait aussi eu un, le deuxième pareil. Et bien le troisième du nom a aussi reçu de ses parents un Evoli. Il s'y attacha très rapidement, aimant jouer avec lui, et partit à l'aventure dans la ville, ses parents lui ayant interdit d'en sortir pour l'instant.

C'est donc plongé dans cette ville aux couleurs kaléidoscopique que le jeune homme devint ce qu'il est. Se baladant dans les ruelles, il aperçut rapidement les femmes, parfois des prostituées. Entrant tout juste dans la puberté, il fut rapidement attiré. Même pire, il fit le lien avec les pokétai femelles. Après tout, elles tenaient de l'humain maintenant, alors c'était un peu pareil. Il se balada donc un an, regardant furtivement les jolies filles du coin, tout en s'entraînant contre d'autres jeunes dresseurs. Il semblait déjà assez doué, et très vite il fut redouté des autres, et dût s'attaquer à des dresseurs plus âgés que lui. A 16 ans, certains casinos le laissèrent entrer. Il découvrit le monde de l'argent, des tables de poker et des bandits manchots.

Ayant tout de même envie de trouver d'autres dresseurs, il sortit finalement de la ville, et affronta des dresseurs venus de partout. ayant l'habitude de s'entraîner de nuit dans sa ville natale, il finit par faire évoluer son Evoli de nuit, donnant un Noctali. A partir de là, il continua son voyage jusqu'à l'âge de 21 ans, où il ne trouvait plus vraiment de dresseurs de son niveau, ou alors ils étaient bien cachés. Il avait donc décidé de s'attaquer à un tout autre défi : le gymleader de Casino Night City.

Il entra donc dans l'arène, cachée entre deux casinos, et défia le gymleader, un homme de la cinquantaine, qui commençait à se faire vieux pour cette vie, mais qui avait au moins accumulé l'expérience des combats. Le combat débuta, et très vite le gymleader se rendit compte d'un détail de taille : Régis utilisait uniquement des pokétais de type Ténèbres. En tant normal, les dresseurs se renseignent, et viennent ici avec des pokétais de type Combat ou Insecte, types mortels aux ténèbres que lui même utilisait, mais ce jeune homme là non, il voulait le battre sur son propre type. Le combat dura des heures, mais finalement, Régis fut victorieux, donnant le coup de grâce avec son Noctali. Le gymleader l'applaudit de bon coeur, et voulut lui dire un truc tout en lui donnant le badge. il avoua se faire vieux pour se métier tumultueux, et voulait raccrocher pour enfin vivre une vie paisible avec sa femme. Seulement, il attendait un dresseur capable de prendre la relève, et il l'avait finalement trouvée en la personne de Régis Blaze. Il lui laissa quelques jours de réflexion, et finalement ce dernier accepta, se disant qu'il devrait rencontrer de cette manière un tas de dresseurs valeureux qui lui donneraient du fil à retordre.

Il est maintenant âgé de 22 ans, attendant les challengers dans son arène, ou se baladant, parfois, recevant un SMS quand un challenger se présente. Un gymleader qui n'a pas grand chose à faire des Team Punk et des Libérateurs dont la presse parle si souvent, un gymleader prêt à tous les défis.



✥ TEST-RP -
Les temps étaient calmes en ce moment à Casino Night City. Non pas que les divers établissements de jeux étaient fermés, ou quelque autre problème du même genre qui mettrait fin à tout le business de la ville, mais je parlais de mon point de vue personnel. C’est-à-dire que cela faisait bien une, voire deux semaines que personne n’était venu frapper à la porte de l’arène. Je passais donc mon temps soit dans les différents tripots de la ville, soit à courir après les filles. Mais finalement, un jour que j’étais devant un bandit manchot, m’ennuyant en attendant de gagner le gros lot, un SMS arriva sur mon portable. Il m’indiquait un nouveau challenger à l’arène. j’avais installé ce dispositif qui m’envoie un SMS pour pouvoir me promener tranquillement, tout en pouvant revenir assez vite quand l’occasion le demandait. Et aujourd’hui prouvait bien l’utilité de tout ça. Reprenant rapidement mon béret que j’avais mis sur le bras de la machine, le mettant à la va vite sur ma tête, je me hâtais de sortir (de toutes façons j’avais perdu, encore), puis je me mis à courir pour atteindre l’arène au plus vite. Les combats me manquaient.

Entré par la porte de derrière, une porte dont seul moi connaissait l’emplacement, et qui menait à un genre de vestiaire, je me changeais rapidement. Je troquais mon look décontracté pour un costard qui sied bien mieux à un combat d’arène, je changeais ma couleur d’yeux avec des lentilles, et réordonnais mes cheveux mal coiffés à cause de mon chapeau. J’étais presque méconnaissable, et c’était le but. Je ne voulais pas que les challengers me voient comme un vulgaire joueur de poker, mais comme un gymleader sérieux dans son travail. Après ce rapide changement, je pris une autre porte et me retrouvais sur le terrain, apparaissant en face du jeune dresseur qui voulait mon badge.

Il attendait depuis peu de temps, car, heureusement pour lui, j’étais dans un casino assez proche de l’arène. Mais de toutes façons, l’arbitre de la ville l’aurait fait attendre. C’est son travail aussi. Toujours juste à côté, il venait tenir compagnie aux jeunes gens, les accueillir, et tout ça. Un brave homme sans qui cette arène ne tournerait pas. Il prenait même les rendez-vous au cas où je sois en voyage, ou simplement trop loin pour revenir dans la journée. Un véritable homme à tout faire. Mais revenons-en à notre challenger. Sa tête me disait vaguement quelque chose. Blond, aux yeux bleus, il me semblait le voir assez souvent dans la ville. Il était toujours en train de parler avec des personnes toutes plus différentes les unes que les autres. Je pensais que c’étaient tous ses amis, mais je me trompais, ce ne sera que plus tard que je saurai ce qu’il faisait vraiment. Pour l’instant, je me contentais de lui souhaiter la bienvenue comme il se doit.

"Bonjour et bienvenue dans l’arène de casino Night City. Désolé si je vous ai fait attendre. Puis-je connaître le nom de mon adversaire ?"

Il se présenta sous le nom de Marco, se déclara ravi d’être ici, Avant que l’arbitre n’énonce les règles de l’affrontement. Trois pokétais chacun, que l’on peut échanger uniquement si le précédent pokétais est déclaré KO. Le premier dont l’équipe est entièrement KO perd la partie. Si c’est moi, le challenger récupère son badge, sinon, il réessayera une autre fois, ou se mesurera aux autres arènes avant. J’avais choisi Démolosse, Scalproie et mon cher Noctali pour aujourd’hui. Il ne le savait pas, et je ne savais pas ses pokétais. Mais au coup d’envoi de l’arbitre, le combat commença.

Il envoya en premier un Brutapode. Une chance pour lui puisque je maîtrise le type ténèbres. Seulement, j’avais de quoi m’occuper de lui. Mettant ma main dans ma poche, j’activais l’une des plaques que j’avais autour du cou d’habitude. Celle-ci était reliée à la puce de Démolosse, et il apparut sur le terrain, sous le regard déconfit de mon adversaire. Mais il finit par s’en remettre assez vite, et reprit un sourire, sûr de lui. Avait-il compris qu’il avait une chance avec son type insecte ? Quoiqu’il en soit, ce sourire promettait un beau combat, et je sentais monter l’excitation de l’affrontement. Il entama l’assaut en ordonnant à son Brutapode d’utiliser Plaie-Croix. Une technique Insecte assez basique. Son pokétai s’élance sur le miens, bras en avant, montrant des pointes qui prolongeaient ses bras au-dessus de ses mains, et qui allaient servir à l’attaque. Pour ma part, j’ordonnais simplement à Démolosse d’esquiver, mais la réaction était un peu tardive. Il fut touché au flanc, lui infligeant une douleur normale malgré son type. Hé oui, même s’il craint les insectes par son côté ténébreux, il y résiste par son côté flamboyant, et le jeune homme semblait avoir oublié ce point.

La contre-attaque allait se faire de manière plus subtile que ça, après tout il semblait avoir remarqué son erreur. Un bon point pour lui, d’apprendre si vite de ses erreurs. J’ordonnais à Démolosse d’utiliser l’attaque Toxik, une technique que je lui ai apprise par CT. Un liquide violet dégoulina de ses griffes, la couleur étant symptomatique du poison. Puis il s’élança sur le Brutapode ennemi, son le regard désabusé du jeune homme. Il savait que son pokétai devrait résister à une attaque de type poison, et pourtant il se décida à se défendre, comprenant certainement ma manœuvre. Il utilisa Abri, quasiment au dernier moment, et il se roula en boule, se protégeant de sa carapace. Vraiment, ce dresseur m’épatait. Comprendre que ma technique servait uniquement à l’empoisonner pour ensuite le battre plus facilement, et non simplement le frapper comme un bourrin, je n’ai pas vu ça tout les jours. Mais je n’étais pas à cette place de gymleader pour rien, et il allait l’apprendre à ses dépends.

J’enchaînais donc avec une Feinte. Démolosse se plaça derrière le Brutapode et attendit là. Et dès que celui-ci sortit de sa carapace, Démolosse frappa là où il n’était pas protégé. Et malheureusement pour lui, il avait encore du poison sur ses griffes. J’avais réussi à le toucher. Et le challenger, mécontent, poussa un râle pour manifester ce mécontentement. Il savait que maintenant, le temps lui était compté. Et il n’en perdit pas, de ce temps si précieux. Encore une qualité à lui prêter : la réactivité. Décidément, j’allais prendre plaisir à ce match. Il lança Bulldoboule, et le Brutapode se roula à nouveau en boule, roulant sur Démolosse qui n’eut pas le temps de réagir, lui, et se fit écraser. Heureusement, il tenait encore debout, et en profita pour revenir de mon côté du terrain. Seulement, il était un peu mal en point après être passé sous un tel bulldozer. Seulement, le poison faisait lui aussi effet. Et pourtant, le dresseur demanda à son pokétai d’utiliser à nouveau Bulldoboule. Il revint à la charge, mais cette fois-ci, j’allais sortir le grand jeu. Je demandais à Démolosse d’utiliser le Lance-flammes. Le Feu d’Enfer aurait été plus puissant, mais il était aussi plus risqué, car moins précis. Mais cela suffit à stopper l’insecte qui craignait le feu. Après avoir couru un peu en rond pour éteindre une flammèche, il utilisa Piétisol. Cela m’étonna, mais après tout, les CT existent pour tout le monde. Démolosse se retrouva au sol, et le Brutapode vint le finir avec une Plaie-Croix. Mais heureusement pour moi, le Brutapode vacilla, et tomba à côté de mon pokétai, sans avoir eu le temps de le toucher. Le poison avait eu raison de lui, et l’arbitre le déclarait KO. Si à chaque pokétai j’ai le droit à un tel combat, je vais vraiment l’apprécier, cet affrontement.

Son second pokétai se révéla être un Scarhino. Là, je commençais à m’étonner un peu plus. Deux insectes, et celui-ci étant en plus de type combat ? D’habitude les dresseurs utilisent un pokétai qui me contre dans leur équipe qui est assez variée, mais là… Bah, peut-être le voulait-il juste pour son type combat. En tout cas, il utilisait un type insecte contre un type feu, encore une fois. C’était un peu suicidaire si mon pokétai n’était pas si mal en point, et qu’une simple attaque le mettrait KO.

"Démolosse est le seul type feu et ténèbres, si je m’en débarrasse maintenant, Scarhino n’aura plus de problèmes pour te vaincre !"

Plutôt perspicace le jeune homme. Seulement, je comptais bien le toucher avant. Et quitte à ce que ce soit la dernière attaque de Démolosse, autant y mettre le paquet. Je lui demandais donc, cette fois-ci, d’utiliser Feu de l’Enfer. Seulement, le temps qu’il prépare l’attaque, Scarinho eut le temps de lui lancer une Close Combat. Et mon Démolosse tomba sur le coup, hors d’état de nuire, comme l’annonça l’arbitre. Doué ce challenger, je me régalais vraiment dans ce combat. Oser tenter le diable de la sorte en jouant sur la vitesse de son pokétai, un petit grain de folie qui lui aura apporté la victoire pour ce set. Mais je ne compte pas lui laisser la victoire du match !

Mon second choix fut Scalproie. Moi aussi je pouvais utiliser des techniques pouvant paraître étrange de prime abord. Etant également de type acier, il prenait très cher aux attaques de type combat. Et après la démonstration de Close Combat qu’il vient de me faire, cela pouvait paraître absurde. Mais là encore, j’avais une botte secrète, dont il ne se méfiait certainement pas. Et comme toute à l’heure, cela se jouait sur les CT que j’ai appris à ce cher Scalproie. Le challenger ne se doutant de rien, utilisa à nouveau une attaque Close Combat. Et là intervenait l’une des CT : Abri. Scalproie plaça ses bras-lames devant lui et encaissa le coup en reculant légèrement sous la violence de l’assaut. Heureusement que j’avais cette technique, sinon je ne sais pas dans quel état aurait fini ce pauvre pokétai. Toutefois, je n’avais pas le temps de laisser aller mon imagination. J’ordonnais à Scalproie une deuxième de ses attaques non naturelles : aéropique. N’utilisant qu’un type de pokétai, il fallait absolument que je prévoie de quoi me débarrasser des faiblesses de mes pokétais. Et l’aéropique faisait partie de ce plan. Scalproie prit donc appui sur la corne de Scarinho, prit un envol considérable au-dessus du coléoptère qui cherchait son adversaire des yeux. Quand son dresseur lui annonça qu’il était en l’air, c’était trop tard. Scalproie retombait déjà, lames en avant, et heurta avec violence Scarinho. Le choc envoya bouler l’insecte quelques mètres plus loin, et Scalproie atterrit sur ses mains pour se remettre dans le bon sens.

Seulement, ça n’avait pas suffi pour le mettre KO, et il chargea à nouveau, utilisant cette fois-ci Mégacorne. Je réitérais la technique de l’aéropique, et Scalproie profita de la corne pour sauter. Mais à mon grand étonnement, Scarinho ne bougea toujours pas de sous Scalproie. Et son dresseur ne perdit pas une seconde, et lui demanda un Anti-Air. Lui aussi prévoyait bien les faiblesses de ses pokémons. Le type vol était aussi mortel à Scarinho que le type combat l’était à Scalproie. Il arracha donc des morceaux du sol, les jetant sur le pokétai tranchant, qui perdit l’équilibre et tomba au sol. Là encore, le dresseur n’attendit pas une seconde, et il utilisa une Close Combat sur le pokétai à terre. Une technique assez rustre, peu glorieuse, mais dans le fond, au vu de toutes les qualités précédentes, je ne pouvais pas lui en vouloir de trop. Heureusement, Scalproie se releva, difficilement, et je lui demandais de lancer une ultime attaque Tête de Fer sur le Scarinho essoufflé. Le Scarinho répliqua avec une Mégacorne. Corne et casque se percutèrent, les adversaires reculèrent sous le choc, et tombèrent. Le combat était fini, l’arbitre déclara les deux pokétais KO. Une égalité, voilà qui ne m’arrivait pas souvent. Je prenais plaisir à tout cela, et ça me motivait pour le dernier affrontement.

Il n’y avait plus de choix, je lançais mon cher Noctali à l’assaut. Quand à lui… Il lança une Charmina. Le doute s’amplifiait dans ma tête. Il n’aurait tout de même pas… fait une équipe dans l’unique but de m’affronter ? Je veux bien que les ragots quant aux types maîtrisés par chaque gymleader font nombre, mais tout de même… Etait-ce ça la raison pour laquelle il parlait souvent avec des gens aux casinos ? Normalement les proches de l’arène sont obligés à se taire quant au type que je maîtrise. Mais les joueurs, eux, n’ont pas cette restriction. Bah, il ne perd rien pour attendre. Je vais lui montrer qu’user de la faiblesse de l’adversaire ne suffit pas à vaincre. Qu’il faut la stratégie, la technique, bien qu’il en ait une bonne dose. Il vient de baisser largement dans mon estime.

"Une telle équipe… Est-ce une simple coïncidence ? Je ne crois pas. Dommage, je t’aimais bien, mais là…"

Il ne répondit pas, et c’est tant mieux, il se serait fait incendier. Noctali me jeta un regard, que je lui rendis. Il a bien compris qu’il allait avoir un combat intense, et tout comme moi, il aimait ça. Le poing de la Charmina s’entoura d’un halo bleu clair. Elle préparait une atatque poing-glace. Encore faudra-t-il qu’elle atteigne Noctali. Celui-ci évita, et sous mes ordres enchaîna sur une attaque Jet de Sable. Il veut se la jouer vicieux, je vais me la jouer vicieux aussi. La Charmina, sable dans les yeux, à moitié aveugle, recula en titubant. Noctali put profiter de ce temps pour lui lancer une Onde Folie. Une boule qui arriva sur Charmina, et sembla comme entrer en elle. Suite à cela, ses mouvements n’étaient plus du tout logiques, comme si elle était dans une comédie musicale bas de gamme.

Et pourtant le garçon cherchait tout de même à attaquer. Mes dires semblaient l’avoir ébranlé. Mauvais point de plus. Ca lui fera fatal. Multipliant les Forte-Paume, elle utilisa tour à tour Choc Mental (inutile contre Noctali), un Poing de Feu qu’il arriva dans sa propre mâchoire, Patience sans finalité, … Et pendant ce temps Noctali utilisa Psyko, faisant voler la Charmina en l’air, Vive-attaque bien dans l’estomac. Finalement, Une forte-paume arriva en pleine tête de mon pauvre Noctali. Charmina avait reprit ses esprits, bien qu’étant maintenant assez faible. Noctali utilisa Rayon Lune. Heureusement, c’était la nuit. Oui, le jeune était venu de nuit. Habitué à Casino Night City, il avait l’habitude de vivre également dans cette période de la journée. Noctali se remit donc rapidement de l’attaque grâce à la lumière de la lune qui passait à travers les fenêtres. Charmina voulut faire de même, avec une attaque Soin. Et la fut l’ultime erreur du challenger Marco. Je n’attendais que ça, et j’ordonnais à Noctali d’utiliser sa Ball’Ombre (encore une technique de CT, comme quoi…). Charmina étant également de type Psy, cela le mit KO, étant assez affaibli. L’arbitre la déclara comme tel, avant de me déclarer vainqueur.

Marco tomba sur ses genoux, se lamentant, ne comprenant pas pourquoi il avait perdu. Sans me rapprocher, restant à ma place, je pris mon air hautain que je prends contre les challengers qui n’en valent pas le coup. Le combat avait été magnifique, je l’avais apprécié, mais le fait qu’il ne se serve que de la faiblesse de mes pokétais m’avait énervé, et il ne faisait plus partie des dresseurs de qualités selon moi.

"Si tu ne trichais pas, et que tu te penchais plutôt sur ta technique que sur la faiblesse des gens, tu aurais eu une chance. Maintenant sors d’ici et vite, tu n’es pas digne de ce lieu !"

Il sortit, presque en pleurant, et l’arbitre vint me dire que j’y étais allé un peu fort. Après lui avoir expliqué la situation et mon point de vue, il finit par me rejoindre. Et après tout, c’est moi le gymleader, il n’est qu’arbitre qui, comme son nom l’indique, doit être objectif, et ne pas prendre partie. Ce n’est pas des gens comme ce Marco qui auront droit à mon badge !



Derrière
l'écran

✥ Nom/ pseudo: Le même prénom que mon personnage héhé
✥ Âge: 17 ans
✥ Source de l'Avatar: Yoite de Nabari No Ou, et un personnage random pour la version champion (dans la présentation), artiste 10721 sur Zerochan
✥ Que pensez-vous du forum ?: Si j’en pensais du mal je ne ferais pas ce troisième compte X)
✥ Comment avez vous connu le forum: DC de Luxeo/Spada
✥ Autre chose: J’ai pas mal hésité vis-à-vis du type de pokémon à choisir. Comme me l’a soufflé Eerina, le type vol aurait été plus proche de Green (ayant le manga il a : Roucarnage, Insécateur, Dracaufeu de ce type), mais comme je tenais à ce qu’il soit à Casino Night City, j’ai préféré la référence à Noctali, je trouvais les ténèbres plus adaptés à cette ville, au contraire du type vol qui irait mieux à Sky Chase… je pense de toutes façons qu’il capturera, peut-être, des pokétais d’autre types pour s’amuser en dehors de son arène…
Ah et sinon, si le personnage dérange je peux changer sa famille pour en faire un personnage X, c'est juste pour le prénom en fait...






Dernière édition par Régis Blaze le Sam 30 Juin - 15:35, édité 6 fois
avatar
Nexurus
Ken, aussi Bête qu'il en a l'Air


Âge : 500
Localisation : Je reste dans mon caillou !
Emploi/loisirs : Manger vos rêves et les culottes !
Humeur : Curry !
Messages : 494
Expérience : 30


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Régis Blaze, 3ème du nom [test fait] Sam 30 Juin - 11:26
Salutation,

    Pas eu le temps de lire ta fiche encore mais un truc me chagrine d'entrée (ce qui va te faire modifier ton physique) c'est d'utiliser le vava de Régis, même si tu es son descendant, la probabilité que tu lui ressembles est quasi-nul voir impossible, donc ceci ne joue pas pour moi. Je te demande déjà de rectifier cela.


Bonne journée

-----------------------------

En construction
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Régis Blaze, 3ème du nom [test fait] Sam 30 Juin - 15:36
J'ai changé d'avatar, et de nom au passage (ça me fout un peu moins la pression X)

Le test RP est fait, désolé Eerina s'il est trop long ^^'

En espérant qu'il vous plaise et réponde bien au sujet...
avatar
Nexurus
Ken, aussi Bête qu'il en a l'Air


Âge : 500
Localisation : Je reste dans mon caillou !
Emploi/loisirs : Manger vos rêves et les culottes !
Humeur : Curry !
Messages : 494
Expérience : 30


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Régis Blaze, 3ème du nom [test fait] Sam 30 Juin - 20:28
Salutation,

    Le sujet est bien maîtrisé, le test rp est très bon. Rien à redire de mon côté.


Attends la validation de Shin ou Volt.

-----------------------------

En construction
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Régis Blaze, 3ème du nom [test fait] Dim 1 Juil - 13:26
Bonjour, bonsoir,

    Re-bienvenue.

    Malgré mon retard de validation, je m'en excuse. J'ai pris le temps en rentrant de bien l'analyser. Ton personnage est unique dans son genre, j'ai beaucoup apprécié son caractère. Bien entendu, le nombre y est, je n'ai rien à dire ici. Après passons à l'histoire que j'ai aimé lire. Bien entendu... J'ai juste adoré le Test-RP il est d'un bon niveau et j'adore vraiment le style d'écriture, qui fait vivre la scène dans l'imagination comme si elle était réelle. On imagine très bien l'expression de Régis quand il comprend que Marco a créé une équipe spécialement pour le vaincre. Il est tout simplement parfait.

    Tu es donc validé !


Bon séjour parmi nous !
Shin, l'Empereur de la Glace pour vous servir ~
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Régis Blaze, 3ème du nom [test fait]

Régis Blaze, 3ème du nom [test fait]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MOBILEFUN.FR] Test du support voiture universel : Le Clingo sur Génération mobiles
» Petit test D3s + TC20EIII + 70-200
» Test Canon 7D vs Nikon D300s vs Sony A500 (anglais)
» Test Tokina AT-X M100 AF PRO D 100mm F/2.8 (A)
» Test de géographie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PokéTai :: Découvrons ces Terres :: Les Désirs :: Anciennes fiches-