[ NC-16 ]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Kylea ; parce que le reste est bien trop violent à son goût, voyez-vous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Kylea ; parce que le reste est bien trop violent à son goût, voyez-vous ? Ven 22 Juin - 11:42




Chūgoku
Kylea



• Kyl', le pingouin, la naine, piaf, et autres surnoms d'oiseaux.
• 14 ans.
• Féminin.
• Bisexuelle
• Pokétai dressé
• Tiplouf
Prinny Pingouin
• Eau







✥ PHYSIQUE -
Kylea … Que peut-on dire d'elle ? Qu'à première vue, comme tout bon Tiplouf, elle possède une apparence dont la couleur principale est le bleu. Mais celle-ci a une tenue assez particulière pour le Pokétai qu'elle est ; si elle ne portait pas son chapeau en forme de tête de pingouin, personne ne comprendrait quelle est sa véritable espèce.

Mais venons en au principal. Ayant quatorze ans, il n'est pas incroyable de voir qu'elle ne mesure qu'un petit mètre soixante-quatre, pour quarante-et-un kilogrammes. Il n'est pas étonnant non plus de constater qu'elle est plate, sans formes très marquées. Néanmoins, on remarque qu'elle possède une 'aura' et des habitudes gestuelles la rendant moins puérile aux yeux du monde.

Bien que ses cheveux, longs et bruns, ondulant aux extrémités et attachés en deux couettes distinctes lui donne un air juvénile et montre très bien son bas âge. Le problème sont ses yeux, de même couleur et rappelant énormément les noisettes – ou bien les châtaignes, mais vous percevez bien la chose -, sont très grands mais montrent très bien l'attitude pacifique et calme de la demoiselle, bien que plutôt froid. Cachés derrière quelques mèches de cheveux, on les distingue tout de même parfaitement.

Passons à présent à ses vêtements. A première vue, on pourrait penser qu'elle porte un uniforme que l'on dédie très souvent aux jeunes demoiselles dans les bâtiments scolaires, soit le haut marin avec un petit ruban jaune et une jupe bleu marine, ainsi que de grandes chaussettes noires arrivant jusqu'aux genoux et des chaussures marron simples – qu'elle a dû attraper dans un quelconque endroit … payé ou volé, à vous d'imaginer. De plus, le petit sac à dos en cuir ne fait que nous aider sur cette idée. Mais quand vous regardez bien - quoique, c'est complètement visible -, elle porte aussi une veste. Aussi de couleur bleue et blanche, munie de poches et portant des croix au niveau des épaules, Kylea laisse la fermeture éclair de la veste, lui donnant un petit côté attribué aux jeunes d'aujourd'hui.

Et pour finir, n'oublions pas son 'symbole' en tant que Tiplouf ; son chapeau. Recouvrant le haut de sa tête, celui-ci a une forme légèrement arrondie, avec deux gros yeux noirs sur les côtés et le bec servant de visière.

Ceci étant sa tenue habituelle, nous n'allons pas vraiment décrire toutes ses autres panoplies, ressemblant énormément à celle-ci, le chapeau devenant tout simplement une capuche, ou la jupe devenant un pantalon ... Car en fait, globalement, on apprend toujours qu'il s'agit d'un Tiplouf.



✥ MENTAL -
La petite piaf est un pingouin assez original. Dotée d'un comportement assez froid envers ceux qu'elle ne connaît pas ou très peu et qui ne lui inspirent pas la confiance que devrait normalement ressentir son instinct, et d'un comportement assez calme et réservé pour qu'elle soit facilement mise en arrière-plan comme les cameramans, on lui donne alors une image sérieuse et réservée.

Vous allez peut-être dire : « Tiens, un Tiplouf qui n'est pas fier de lui-même ? ». Détrompez-vous ; Kylea respecte bien ce trait naturel de chez elle, et ne peut pas le changer ; elle ne peut pas s'empêcher de vouloir conserver sa fierté, son honneur, de sorte qu'il soit humble et respectueux, et non souillé et devenir la risée des Pokétais pingouins. Impossible aussi de ne pas montrer aux gens qu'elle a des ressources, c'est comme une chose normale et une qualité pour elle.

Le problème dans tout cela, c'est qu'à la vue de son apparence d'enfant, d'adolescente, il est difficile pour elle d'avoir une place chez les grands, qui de temps en temps, se moquent d'elle. C'est pourquoi elle se trouve souvent seule, solitaire, agissant par elle-même sur bien de domaines … Et qu'elle est plutôt peureuse. Oui, elle est peureuse, lorsqu'il y a un danger imminent qui la menace d'être gravement blessée, elle panique, court se cacher … Un drôle de paradoxe sur son esprit fier.

Heureusement pour elle, Kylea est capable de faire preuve d'intelligence pour ces situations-là. Non seulement elle possède une mémoire assez importante, mais aussi, elle possède un cerveau plutôt bien développé, la rendant capable de trouver une solution, un moyen ou bien réfléchir très rapidement.

Et comme son vocabulaire est bien élargi, la Tiplouf a un langage assez poli, montrant du respect envers son prochain, bien que parfois, il soit clairement rude et vulgaire. Cependant, tout dépend de son interlocuteur, après tout.

Mais passons à ses goûts. Kylea n'aime pas que l'on lui manque de respect, ni avoir sa vie perturbée et la sortir de sa bulle tranquille. Elle n'aime pas non plus le bruit trop excessif, et se battre pour des raisons inutiles ; surtout parce qu'elle appartient – ou appartenait ? - déjà à un dresseur qui lui a tout appris en compagnie d'autres Pokétais et qu'elle n'apprécie pas le combat comme la plupart des pokétais.
Cependant, elle apprécie son dresseur à présent décédé, a qui elle doit beaucoup, ainsi que le calme, être dans un lieu serein, ainsi que … les sardines. Ou du moins, manger du poisson. Elle aime aussi les livres, ayant parfois regardé quelques-uns dans des étagères quelconques … Et pour finir, bien sûr, l'eau, son élément principal, l'endroit où elle pourrait tenir environ une dizaine de minutes, l'endroit où elle se sent le mieux, sans aucun doute. Elle regrette d'ailleurs la région froide où elle vivait, quelques années de cela.



✥ HISTOIRE -
La naissance de Kylea remonte à une quinzaine d'années, durant un jour ensoleillé de printemps. Née à Hydrocity, d'un père Pingoléon très réputé et d'une mère humaine, ils vivaient dans une de ces nombreuses maisons au bord de l'eau ; ce mélange de sang était bien la raison pour laquelle, d'ailleurs, la petite Tiplouf ne possède pratiquement aucun caractère physique de son père.

Ses premières années d'existence s'étaient écoulées sans problème, en paix. Cette période était la période la plus brillante, la période où elle souriait constamment. Alors que sa mère lui apprenait à compter, à écrire – tout ce que petit enfant en bas âge est capable de faire, en somme -, son père, lui, lui enseignait la distinction entre le bien du mal, et les choses de la vie, aussi belles qu'horribles. Et il faut dire que, dans tout ça, la piaf s'en sortait très bien. Elle écoutait, comprenait et retenait toutes ces choses très facilement, au grand bonheur de ses parents.

Seulement voilà ; à ses six ans, en automne, deux membres de la Team Punk étaient arrivés chez elle. Son père étant un Pokétai à la force importante, suffisamment pour attirer leur attention, il leur était sûrement donné en mission de le capturer. Evidemment, ce dernier ne se laissait pas faire, tandis que sa femme l'aidait, tant bien que mal.

Kylea, elle, se devait de rester en haut, et écoutait tout, autant les hurlements de rage que les bruits sourds produits par les objets qui se fracassaient, tombaient …

J'ai peur …
J'ai peur …
Papa, Maman …


Des longues heures s'étaient écoulées. Des heures de terreur et d'effroi de la part de la petite demoiselle, qui craignait à présent plus que tout les kidnappeurs de son père.
Car oui, il a été attrapé, malgré tout ce qu'il a pu. Sa mère, elle, s'est retrouvée au sol, et avait eu son dernier souffle durant la bataille. Kylea était seule, à présent. Seule, sans personne pour la guider, la soutenir.

Cette année, l'hiver qui approchait donnait l'impression d'être rude. Depuis la disparition de sa seule famille, la Tiplouf restait dans sa maison, tandis qu'Hydrocity ne semblait en rien avoir remarqué le néant total dans la demeure. Kylea, qui ne faisait qu'un mètre à peine encore, n'y faisait pas grand chose. Elle avait passé des jours à pleurer après avoir descendu les escaliers et vu qu'un horrible désastre dans le hall, la porte grande ouverte, et maintenant qu'elle s'était calmée, elle avait presque plus rien à manger, à part des aliments qu'il lui fallait préparer. Elle passait pratiquement tout son temps dans un coin de sa chambre, assise les jambes repliées sur elle-même, tête dans les bras.

Sa vie était passée de sereine à misérable. Peut-être était-ce cela qu'il lui fallait supporter ? La joie de vivre, chamboulée par l'arrivée de personnes qu'elle ne pouvait que mépriser, qui lui retiraient les personnes qu'elle aimait le plus, et qui la laissaient pourrir dans un lieu où elle avait vécu son pire cauchemar, mourir à petit feu …

... Non. Je ne veux pas.
Je ne veux pas.
Je ne mourrai pas, jamais.
Je vivrai, et un jour, je les reverrai.
Oui, un jour ...


La petite fille se releva, descendit les marches qui menaient au couloir, passait par dessus les meubles détruits sur le sol, et prit la poignée de la porte, laissant la lumière blanche de l'hiver pénétrer chez elle, après des jours.

- - - -

De longues heures d'errance s'étaient écoulées. Des heures d'errance assez perturbées, si l'ont peut dire. Mais surtout, pouvions-nous appeler ça de l'errance ? Elle avait tout de même un but précis, au fond. Chercher où se trouvaient ses parents. Le problème, c'était qu'elle ne savait pas du tout par où commencer. Devait-elle aller à l'Ouest ? A l'Est ? Au Nord ? Au Sud ?

Finalement, elle devait se contenter de marcher dans les forêts, les villes et les routes pour demander aux passants – particulièrement aux Pokétais afin de ne pas se faire attraper par une personne auquel la confiance ne sera probablement jamais de mise avec – s'ils avaient vu son père, un humble Pingoléon, traîné par des hommes.

Mais rien y faisait ; aucun n'avait vu ou entendu parler. C'était sans espoir, se disait Kylea. Elle n'avait plus de raison de vivre, à présent. Ne serait-ce que quoi ? Manger, dormir et fuir – par manque d'expérience au combat – tous les jours ? Non, franchement, c'était salement inutile, de souffrir sans but dans la vie …

Un soir, alors qu'elle se retrouvait assise au bord d'un rivière, grignotant une pomme volée sans problème dans une ville un peu plus loin, elle fixa le vide un long moment. Pourquoi elle persistait à ne pas mettre fin à sa petite vie, ici et maintenant ? Il aurait été beaucoup plus simple … Quoique, bien qu'elle venait de finir sa pomme, son estomac était encore vide et réclamait plus. Sa santé allait peut-être donc décliner, et elle finira par mourir d'une santé médiocre.

Soudainement, elle entendit des bruits de pas approcher. Rapidement, elle voulut plonger dans l'eau, et attendre que le nouvel arrivé parte suffisamment loin pour reprendre sa place au milieu de l'herbe, et y traîner longuement. Cependant, le nouvel arrivé se trouvait être un homme qui inspirait drôlement confiance à la Pokétai. Un homme qui, avec son sourire serein, et sa main – tenant un poisson – tendue vers elle, mettait la petite fille à l'aise.

C'est ainsi que commençait la nouvelle vie de Kylea ; une vie de Pokétai dressé.

L'homme qui lui avait tendu la main ce jour-là était un dresseur, mais pas n'importe lequel : il était le Maître de l'Elite des 4 de Chugoku. Après l'avoir recueillie, il s'est occupée d'elle, en compagnie d'autres Pokétais, dont l'un d'eux était un Alligatueur, mais aussi son enseignant. Comme son père, il lui apprenait tout, mais en plus, comment combattre et protéger leur dresseur.

Kylea suivait donc un apprentissage – qu'elle menait à bien et qui la rendait plus forte - et une vie entourée d'amis qui la faisaient sourire à nouveau, et oublier peu à peu son malheur à ses six ans. Elle était protégée – et devait protéger aussi, soit -, et cela pendant deux longues mais belles années. Mais comme tout malheur revient toujours à la surface, il a fallut que la Team Punk réapparaisse.

Un nouveau jour de terreur. Directement dans la Tour du Conseil des 4, ils reviennent dans la vie de la Tiplouf, ne cherchant pas à capturer un seul et unique Pokétai, mais à présent tous ceux qu'ils pouvaient trouver … Et mettre la Tour sens dessus-dessous.

Dans le but de protéger son dresseur, celui qui l'a sauvée de la mort et du désespoir de la survie inutile, la petite pingouin partit au combat, ressentant haine, peur … Sans oublier la tristesse. Un trouble.

J'ai peur. Mais je ne me laisserai pas faire.
Je dois protéger mon maître. Celui qui m'a sauvé de ma solitude.
Et puis, ils ont tué mes parents.
Ils ont eu mes parents … Mes parents …
… J'ai peur. Je saigne. J'ai mal.
Je vois rien ... C'est noir ...
… Je suis où ?


- - - -

A son réveil, Kylea constata très rapidement qu'elle se trouvait dans une cage à l'intérieur du QG de la Team Punk. Elle remarqua aussi une douleur à sa hanche, où était tatoué un numéro de série qui semblait encore tout frais. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre qu'elle n'allait pas être un quelconque Pokétai qu'on conservait au cas où, et qu'elle servirait pour des expériences diverses …

Et cela, pendant deux ans. Durant ces deux années, la Tiplouf servait à des expériences autant sur ses capacités que sur son organisme. A son arrivée, elle apprit rapidement que pendant la période de bonheur vécue auprès de son dresseur et des autres Pokétais, son père est décédé suite à sa santé mentale avec le stress et la tristesse accumulée qui l'on rongé de l'intérieur, ainsi qu'avec le grand nombre de tests produits par la Team Punk.

Evidemment, sa haine contre ces gens qui l'enfermaient et la faisaient souffrir grandissait au fur et à mesure qu'elle avait à les regarder, autant que son caractère s'endurcissait, et que son corps qui subissait des changements physiques, comme tout être vivant.

Ce fut un jour, au milieu de la nuit, qu'elle décida de s'enfuir. Par quel moyen, me direz-vous sans doute … Celui-ci n'est pas compliqué. En compagnie d'une Dracaufeu, elle fit fondre les barreaux de sa prison, en alternant feu et eau sur les barres de fer. Discrètement, elles sortirent par l'une des fenêtres du QG, et disparurent à jamais de cet enfer.

Quatre ans suivirent cette fuite. Une nouvelle période d'errance avait commencé, une période qui était cent fois plus longue que la première qui avait à peine duré un jour ou deux, mais qui n'était point en solitaire, car à ce moment-là, Kylea se trouvait avec la Pokétai Dracaufeu. Une période qui était assez sombre avec la difficulté de vivre comme un Pokétai sauvage, mais qui était nourrie par leur intérêt à voir la Team Punk échouer un jour.

Puis un beau matin, alors que Kylea se relevait de sa branche d'arbre, elle vit qu'elle se retrouvait seule, à nouveau. La Dracaufeu avait disparu, et cela, pour une raison qui lui échappait …

Encore une fois livrée à moi-même, seule.




✥ TEST-RP -
400 mots pour le Test-RP, ceci est réservé à ceux qui prennent un PokéTai Légendaire ou un PokéTai Shiney. Le sujet du Test-Rp vous sera donné par MP.



Derrière
l'écran

✥ Nom/ pseudo: Wanko !
✥ Âge: 14 ans.
✥ Source de l'Avatar: Disgaea 4 : Kazamatsuri Fuuka
✥ Que pensez-vous du forum ?: Pas maaal ~
✥ Comment avez vous connu le forum: Un alligator owo
✥ Autre chose: Rien, je pense !






Dernière édition par Kylea le Mar 26 Juin - 19:59, édité 2 fois
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Kylea ; parce que le reste est bien trop violent à son goût, voyez-vous ? Lun 25 Juin - 11:16
    Bienvenue à toi ! Très jolie fiche ; c'est terminé ? ^^

    Amuse-toi bien parmi nous en tout cas n'hésite pas à demander, à poster des question, chère petite pingouine jolie ~
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Kylea ; parce que le reste est bien trop violent à son goût, voyez-vous ? Mar 26 Juin - 20:00
    Je n'avais pas terminée à ce moment-là, mais maintenant c'est fait. ^^


Dernière édition par Kylea le Mar 26 Juin - 20:31, édité 1 fois
avatar
Nexurus
Ken, aussi Bête qu'il en a l'Air


Âge : 500
Localisation : Je reste dans mon caillou !
Emploi/loisirs : Manger vos rêves et les culottes !
Humeur : Curry !
Messages : 494
Expérience : 30


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kylea ; parce que le reste est bien trop violent à son goût, voyez-vous ? Mar 26 Juin - 20:29
Salutation,

    Pour moi c'est tout bon.


Bonne soirée

-----------------------------

En construction
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Kylea ; parce que le reste est bien trop violent à son goût, voyez-vous ? Mer 27 Juin - 8:29
Bonjour, bonsoir,

    Bienvenue tout d'abord.

    Je ne vois aucune incohérence ou autre, nombre de mots parfait. Il n'y a rien à y redire, fiche parfaite !

    Tu es donc validée !


Bon séjour parmi nous !
Shin, l'Empereur de la Glace pour vous servir ~
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Kylea ; parce que le reste est bien trop violent à son goût, voyez-vous ?

Kylea ; parce que le reste est bien trop violent à son goût, voyez-vous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Naru-rizd, Parce que je le vaux bien
» Voilà bien trop longtemps...
» [WH40K] [Ecrit-defi] Parce tout seul c'est bien à deux c'est mieux
» Parce que Seb, c'est Bien...LOL
» Parce qu'il n'est jamais trop tard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PokéTai :: Découvrons ces Terres :: Les Désirs :: Anciennes fiches-